Janvier, bonne année!

[Article très tardif sur ce mois de janvier…mais les circonstances sont présentes : blocus, examen, révisions, … Nous voilà en pleins dedans! Bref, ce n’est pas ce dont il sera question ici bien sûr hihi] 

50014456_2031489506917839_979762562264465408_n.jpg
Si tu regardes bien, je suis sur la photo ahah

Je ne te cache pas que je n’estime pas janvier comme le mois le plus extraordinaire de l’année. On voit souvent parler de nouvelle année, nouvelles résolutions, … (Quoique, moins cette année avec cette vague de « je ne prends aucune résolution, j’y vais à l’instinct »). Mais personnellement, la véritable nouvelle année est l’année académique ahah

Cela peut paraître bizarre/stupide mais je trouve que le mois de Janvier, c’est un peu la continuité de ce qui a été commencé au mois de septembre. Du coup, on pourrait voir le mois de janvier comment le mois du bilan de ce milieu d’année académique. Pourquoi pas ? (Rassure-toi, je ne vais pas commencer par faire un bilan. On en a assez vu pendant le mois de décembre ahah)

Mais pour le fun, j’ai quand même envie de me mettre des objectifs pour cette année 2019. Ce serait marrant de voir si elles seront réellement tenues d’ici 2020!

  • Aller donner mon sang : c’est un petit geste qui pourrait sauver des vies (bim, première idée d’objectif et ça y est, je me prends pour une grande sauveuse ahah). Je pense qu’il y a un moment, il faut sortir de sa zone de confort. L’aiguille n’est pas si grande que ça après tout…
  • Apprendre cuisiner plus : je suis seule à Louvain-la-Neuve, j’ai donc une petite cuisinière rien qu’à moi. Autant l’utiliser à bon escient ! Il serait temps, me diras-tu hihi. Je ne suis pas du tout une pro en matière de cuisine, je débute (mais genre au début du début hein). Je regarde d’ailleurs depuis déjà quelques temps après un livre ou site ou autre avec des idées recettes réalisables. Si tu as quelques idées, je suis preneuse ahah.
  • Essayer d’être plus écologique à ma manière : tout changer radicalement ne sera pas possible directement mais je me renseigne de plus en plus sur les différents éléments recyclables, arrêter les déchets, … Il commence à exister toute une série d’astuces (ou ça existait déjà avant et je ne les avais jamais vus…oups). De plus, je pense que cela pourrait très bien se mêler avec l’objectif précédent : mieux manger, être plus écologique (plus de papier, on prend ses sac réutilisables, …)
  • Prendre le temps de faire toute une série de chose qu’on ne fait car « on n’a pas le temps » : on se voile tous la face derrière cette excuse. En vrai, quand on a du temps, on veut juste rien faire. Certes, il faut avoir des moments où il ne faut rien faire, c’est essentiel pour ne pas perdre la boule. Mais il y a des moments, on veut juste pas aller dans le froid, on a la flemme de bouger, … J’ai envie de dire stop à cette mauvaise manie. On se bouge le popotin! (Du moins, on va essayer…)
  • Etre encore plus optimiste : j’en ai vraiment envie. Je ne suis pas du genre à être pessimiste mais je sens que j’ai des moments où je le suis moins qu’avant. Tu me diras peut-être que je grandis et je deviens réaliste de certaines choses. Mais je trouve ça triste. J’estime que l’on peut grandir et voir la réalité mais en restant optimiste. Et je veux trouver tout au long de cette année 2019 des astuces pour l’être. A commencer par voir la vie sous une autre perspective hihi

C’est déjà une belle liste…il faut s’arrêter. Ce n’est pas en un an que l’on va changer tout son mode de vie. Il faut rester réaliste. C’est d’ailleurs essentiel quand on veut se fixer des objectifs ! Si ta résolution est trop vague, ça ne va pas. Fixe tes plans, organise toi et ça ira beaucoup mieux. En tout cas, il faut y croire!

Pour terminer cet article, je tiens tout de même à te souhaiter une excellente année. Que tes résolutions, si tu en as, soient réalisées, que tes rêves soit exaucés, … Bref, que tout ce que tu souhaites puisse t’arriver. En tout cas, fais tout pour! Crois-en toi, plus qu’en 2018.

Je te souhaite également de profiter de cette année 2019, encore plus que la précédente. De savourer chaque instant présent car ils sont précieux et sont souvent oubliés par le train-train quotidien et la vitesse du temps qui passe. Dis encore plus souvent « je t’aime » à tes proches, on ne se rend pas compte de la magie/la chaleur que cela peut apporter. Et de la magie, on en a énormément besoin dans ce monde d’adultes ronchons!

En parlant de magie, je te souhaite de t’émerveiller du monde qui t’entoure. Par exemple, regarde les belles choses qui sont dans la rue : les illuminations qui restent, les gens qui rigolent, qui s’embrassent, … Cela fait tellement chaud au coeur.

Enfin, je te souhaite vraiment de regarder la vie du beau côté. Ne vire pas du « côté obscur », mais viens vers la lumière et la joie! [Attention, léger spoil du nouveau Mary Poppins] Sois luminomagie fantastique !

Que 2019 te soit merveilleuse ♥

P.S. : et toi, quel(les) sont tes résolutions/objectifs pour cette année 2019 ?

 

Publicités

Décembre, inspiration

J’aurais bien aimé faire le même style d’article pour le mois d’octobre et de novembre. Malheureusement (pour le blog, mais heureusement, pour mes études ahah), les travaux de groupe et les cours m’ont pris énormément de temps. Mais comme on dit : « vaut mieux tard que jamais »

Je ne sais pas toi mais personnellement, décembre est un mois magique. Car il fait peut-être noir très vite mais tu peux allumer toute une série de guirlandes chez toi. Et les guirlandes, ça me donne l’impression d’avoir pris quelques étoiles du ciel pour les glisser près de mon mur. C’est quelque chose de très réconfortant.

De plus, Décembre correspond également au mois des fêtes. Qu’est-ce que j’ai hâte déjà de pouvoir être entourée des personnes que j’aime, autour d’un bon repas. J’adore tellement ces moments. C’est comme s’ils étaient hors du temps.

Et pendant les fêtes durant ce mois, l’élément indispensable est quand même le sapin. Il rajoute tellement quelque chose de cosy. Ces boules que tu choisis, que tu peux mettre un peu partout à ta guise, … pour enfin pouvoir l’admirer le soir au chaud. Et pourquoi pas près d’un feu si tu as l’occasion ?

Décembre, c’est également le mois des Marchés de Noël. Roh, qu’est-ce que j’adore ça. J’essaie toujours de prévoir un jour « off » dans mon Blocus afin de pouvoir en profiter avec ma famille. Ces petites échoppes, ces odeurs de sapin, la patinoire aussi parfois, les gens heureux autour d’un cacao chaud ou d’un vin chaud, … Rien que d’y penser, je suis déjà dans l’ambiance hihi

47580580_922626158126256_7144925340983361536_n.jpg

Et toi, qu’est-ce que tu aimes dans ce mois de Décembre ?

Au plaisir de te lire ♥

 

Mes astuces pour une bonne organisation (partie 1)

Capture d’écran 2018-11-26 à 11.35.13.png

C’est un article assez marrant, je trouve. Je vais te donner des astuces pour être bien organisé alors que j’ai moi-même galéré à trouver du temps pour écrire cet article. Oupsi hihi. Mais tu comprendras plus tard pourquoi il y a longtemps que je ne t’ai plus écrit.

Attention, cet article peut très bien être assimilée avec les activités du quotidien. Les éléments qui te seront présentées ici peuvent donc t’aider en dehors des cours ! Si ça n’est pas cool ça!

Quand on a une vie chargée, remplie de devoirs, de tâches, de travaux, … Et que à tout cela se mêlent le job étudiant, la vie familiale, les amis, le sport, les moments avec son amoureux, les responsabilités « extra-scolaires », … Cela devient compliquer à gérer.

En secondaire, j’étais déjà relativement organisée. Je n’étais donc pas paniquée à l’idée de trouver un moyen de m’organiser en arrivant à l’université. Tu t’imagines du coup ma surprise en voyant rapidement les échéances des travaux, les rencontres, la vie en kot, les découvertes dans ma faculté, … se mélanger et voir par la même occasion les semaines défilées à toute vitesse.

Il a donc fallu rapidement trouver des moyens différents et pourquoi pas trouver des astuces comme des applications pour s’aider. En voici quelques-unes (certaines que j’utilise tout le temps et d’autres dont j’ai eu écho mais qui peuvent t’être très utiles également) :

  • Wunderlist : je pense que c’est l’application que j’utilise le plus pour m’organiser durant le quadrimestre au niveau de mes différents cours. Tu peux trier tes cours en les mettant en tant que « Nom de liste ». Et au sein de cette liste, tu peux y mettre ce que tu souhaites faire en lien avec ce cours (ou autre éléments bien évidemment). Et chaque tâche peut avoir son échéance. C’est excessivement pratique afin d’avoir une vision globale de sa semaine ! Tu peux l’avoir et sur ton téléphone et sur ton ordinateur. Cela se synchronise, c’est trop magique !

Capture d’écran 2018-11-22 à 23.47.56.png

Capture d’écran 2018-11-22 à 23.54.36.png
Donc voilà, comment se présente l’application. Ou du moins, sur un Mac. Vous pouvez donc organiser vos listes en fonction de vos cours par exemple, de ce que vous faites en dehors de votre « vie active » mais également vos idées cadeaux, voire encore votre liste de course.
46516075_298576357532192_2861706902251765760_n.jpg
Et voilà comment cela se présente sur votre téléphone.
  • AnyDo : c’est une autre application qui ressemble en quelques sortes à Wunderlist. Le but est le même que ce dernier mais l’application semble déjà plus avancée ! En effet, tu peux l’utiliser comme agenda et donc compléter tes différents projets dans tes semaines. Je ne la connais pas énormément, je n’y ai pas encore pris le temps de m’y attarder. Mais si tu souhaites que j’y regarde et t’explique un peu mieux, n’hésite pas à me le dire en commentaire !

Capture d_écran 2018-11-22 à 23.56.25

Capture d_écran 2018-11-22 à 23.56.48

capture-d_c3a9cran-2018-11-22-c3a0-23-56-53.png
Ce sont quelques captures d’écran de listes que j’avais réalisées l’année dernière pour tester rapidement l’application.
  • Quizlet : c’est déjà une application beaucoup plus basée sur l’étude et les cours. Autant les deux premières applications que je t’ai présentées peuvent te servir pour les éléments de tous les jours, autant celle-ci concerne plus des études de liste de mots par exemple. Je l’utilise principalement pour mon cours d’anglais et les listes de vocabulaire. C’est tellement plus didactique que les feuilles « toutes simples ». En effet, tu peux t’entraîner en étudiant les listes avec l’appli. Tu lances par exemple « Apprendre » et l’appli apprend avec toi ta liste de vocabulaire. D’abord, sous forme de QCM, ensuite il te demande de donner le mot en français en te présentant le mot en anglais et après il te présente l’inverse. Les mots se mélangent lorsqu’ils se présentent. Du coup, ce n’est pas uniquement la présentation d’un mot, son QCM et ses traductions mais c’est un mélange de cela pour chaque mot et chaque mot se mélange. Et en plus, le top du top avec cette application, c’est que quand tu te trompes sur un mot, l’application te le remet souvent afin d’être sûr que tu l’inculques bien dans ta tête. Juste pour ça, j’adore! C’est également une application qui peut se télécharger sur ton téléphone et sur ton ordinateur. Ce n’est pas magique de nouveau ?

Capture d’écran 2018-11-26 à 11.19.41.png

Capture d’écran 2018-11-26 à 11.19.48.png

  • Forest : aaah, cette application… C’est un peu mon petit chouchou durant mes blocus. J’ai souvent tendance à procrastiner sur mon téléphone. Et lors du blocus et des examens, tu sais très bien que le temps t’est précieux. Pour éviter de perdre ton temps du coup, Forest peut t’aider à « t’empêcher » à procrastiner ! Tu mets le temps que tu souhaites décrocher de ton téléphone, tu lances le tout et l’application te bloque les accès à tes applications de téléphone. Pendant ce temps-là, un arbre pousse. C’est très imagé mais tellement sympas. A la fin de ta journée, tu sais voir le nombre d’heure que tu as travaillé, et quel bonheur de te rendre compte que tu as travaillé plus que tu ne le pensais! (évidemment, si tu souhaites quitter l’application, c’est possible. Mais l’arbre qui était occupé de pousser meurt…)

46503354_268168510716790_8466177325568884736_n.jpg46524304_2300447613520664_6882239862645194752_n.jpg46764805_999576376916349_3757498485897691136_n.jpg

 

 

 

 

 

 

Voilà déjà 4 applications qui peuvent t’être utiles si tu ne les connaissais pas, autant pour les cours que pour les activités de tous les jours.

Je vais arrêter cet article-là pour en faire une deuxième partie. Je ne voudrais pas qu’il te soit trop indigeste ! Mais promis, je reviens rapidement avec la suite ❣

Si tu as question ou même d’autres applications que je ne connais pas du tout, n’hésite pas à me les communiquer sous cet article. J’ai bien conscience que je n’en connais que 4 (dont 1 pas énormément). Je suis curieuse d’en découvrir d’autres et voir comment elles peuvent te servir !

La rentrée, la classique

[Cet article parlera de la rentrée à proprement dite à l’école que ce soit du secondaire, de la Haute école, ou encore l’Université.]

Nous y voilà, si tu n’es pas encore rentré, c’est que cela va bientôt arriver (on y passera tous à un moment donné ahah!).

Pour certains, c’est pour aller dans l’année supérieure de ses études, pour d’autres c’est pour recommencer l’année précédente. Et quand on parle de recommencer une année, c’est que le premier essai ne s’est pas déroulé comme prévu.  (Ici, je parle du domaine scolaire, mais l’échec se trouve dans tout ce qu’on peut entreprendre, malheureusement). Et quand ça nous arrive, ça nous fait très mal. Ça « nous fout les boules » pour l’avenir, pour notre envie de continuer, … On se dit qu’on est nul et qu’on n’en vaut pas la peine. Mais est-ce réellement objectif ce genre de jugement ?

Tout d’abord, je vais te raconter un peu ma vie. Histoire que tu comprennes du pourquoi je te parle de cela :

J’ai commencé mes études de psychologie il y a 3 ans maintenant. J’étais plus que motivée. Ayant réussi mes années secondaires de la meilleure des meilleures des manières dans mon école secondaire (la sueur et les courtes nuits ont eu gain de cause!), j’ai voulu continuer sur ma lancée à l’université. Me voilà donc là, sur les tablettes des auditoires, déterminée à vouloir y arriver. J’ai un nouvel ordinateur, je me fais des copines, … Tout est là pour réussir. Bon, la prise de note avec l’ordinateur, ce n’est pas simple du tout, être dans un énorme auditoire est perturbant et les professeurs vont relativement vite avec des powerpoint qui défilent. Bref, que des changements. C’était vraiment la galère. Mais avec les copines, on se soutenait l’une l’autre et on s’entraidait pour la prise de note. Le blocus arrive plus vite que prévu, je bosse comme une malade, j’ai vraiment envie d’y arriver. J’étudie donc comme je le faisais en secondaire : des fiches, des bics de couleur et hop on est parti. Je perds beaucoup de temps à faire ces fiches. (Grosse erreur de ma part.) À la fin de la session, les points tombent. Juste un n’est pas passé mais pas le plus petit, c’était celui à 14 crédits. Aïe. Bon, ce n’est rien. Je peux le repasser en juin. Le 2ème quadrimestre, je continue comme j’ai commencé. Le blocus de juin et tout ce qui va avec est déjà là. Boum, je découvre qu’une grosse seconde session arrive en août. Déjà là, le désespoir et le stress se faisaient sentir. J’ai donc travaillé toutes mes vacances. J’ai recommencé de zéro mes notes de cours, j’ai vraiment tout donné. Tout ça pour au final, rater la plupart de mes examens et devoir recommencer mon année. La déception était énorme. Je ne comprenais pas du tout ce qu’il s’était passé… J’ai eu beaucoup de chances d’avoir mes proches qui m’ont soutenu. Ils savaient que j’avais travaillé comme une malade… Mais un échec, ça peut arriver.

Je me suis remotivée et j’étais prête pour la nouvelle année! J’avais perdu une bataille mais pas la guerre !

J’ai donc eu envie de te faire ce petit article afin de te donner les petits trucs qui ont fait que j’ai su relever la tête et qui m’ont fait garder la motivation !

  • Dans un premier temps, je pense que c’est hyper important d’aller voir ses copies d’examen. C’est le mieux pour comprendre ce qui a planté et posé toutes vos questions à vos professeurs. Généralement, ils sont là pour vous aider et vous guider au mieux lors de ces consultations de copie. De plus, il est primordial parfois d’aller les voir afin de vérifier les probables erreurs dans la correction (nous ne sommes jamais à l’abri d’un petit coup de chance)
  • Ensuite, il faut te remettre en question. Pourquoi avoir échouer tel ou tel examen? Est-ce que je l’ai pas assez travaillé ? Est-ce que j’avais la bonne méthode ? Personnellement, je les avais tous énormément travaillé mais je n’avais pas la bonne méthode
  • Une fois cette interrogiation faite, ne surtout pas hésiter à aller chercher de l’aide dans ta faculté ou ailleurs. Je sais que dans ma faculté, nous avons deux conseillères aux études qui sont là pour nous aider dans notre méthode de travail. Il faut chercher par chez vous si vous avez ce genre d’aide. Les personnes qui y travaillent connaissent pour la plupart l’exigence de vos professeurs et sont au courant de techniques diverses pour te diriger vers la meilleure méthode en fonction de toi. De plus, ces personnes sont souvent là pour te motiver à nouveau pour l’année et ça fait du bien !
  • Une amie un jour m’a dit et ça m’a fait beaucoup de bien lors de cet échec : “ce n’est pas un bout de feuilles avec quelques questions qui prouvent ta connaissance du sujet.”. Attention, ça ne veut pas dire que si vous ratez, ce n’est rien. Ou encore, ce n’est pas pour se dire « Ah mais si j’ai raté, ce n’est pas de ma faute« . Oui, tu connaissais mais pas de la bonne manière. C’est un peu une phrase pour se dire que nous avons travaillé, que nous connaissons la matière malgré tout mais pas de la manière qui nous est demandé. Et ça fait du bien pour le travail que nous avons fourni.
  • Une astuce toute bête que j’ai pris d’un de mes professeurs : prendre le moins possible les synthèses des autres. C’est très tentant de juste prendre la synthèse de quelqu’un d’autre et de juste écrire par dessus. Mais parfois, c’est juste une perte de temps et d’efficacité. Pourquoi ? Car avant de comprendre le contenu des synthèses, il faut seulement comprendre la manière dont l’auteur de la synthèse a voulu fonctionner. Que si tu fais de suite ta propre synthèse, tu sais très bien comment tu fonctionnes. (évidemment, un petit coup de main des synthèses des autres peut parfois être la bienvenue quand tu vois quelque chose de louche de la tienne. Mais attention à bien vérifier si cette information est juste car souvent, les contenus peuvent être erronés!)
  • Je pense que cette dernière astuce est probablement une des plus importantes de tout ce que je t’ai dit pour le moral. Souvent, on assimile les étudiants qui échouent aux étudiants qui sortent beaucoup et qui n’ont donc pas travaillé. Et j’ai eu l’impression lors de mon année de « bis » que les professeurs insistaient bien là dessus devant les étudiants qui venaient d’arriver. « Les étudiants qui ratent notre cours sont ceux qui n’étudient pas« . Et boum, ça fait mal car on sait qu’on a donné énormément pour ce cours. Il ne faut pas rester braquer face à ces phrases qui peuvent mettre en colère. Utilise cette force d’émotion pour la mettre en énergie et prouver que tu peux y arriver.

Le but dans tout ça, c’est de ne vraiment pas baisser les bras, de te reprendre en main en te posant les questions qu’il faut, en allant chercher de l’aide si tu en as besoin (il n’y a aucune honte à cela!). Si jamais tu lis cet article et que tu es dans le cas, sache que tout est possible. Tu dois t’en donner les moyens, te remettre en question et ne rien lâcher. Ma grand-mère dit toujours « La victoire est au bout !« . Et elle le sera bientôt pour toi aussi.

Ne lâche rien dans tout ce que tu entreprends, tu en seras énormément fier une fois que c’est réussi. Et ça fait du bien !

En espérant que tu trouveras quelques astuces pour cette nouvelle année, je te souhaite de trouver ton truc, ta voie, ta motivation et je te souhaite le meilleur pour cette nouvelle année scolaire qui débute !

A bientôt !

41951316_278015109480526_7718685928952168448_n

PS : tu dois certainement te demander pourquoi je mets une photo de bébé montgolfière en bas de cet article. Et bien, j’adore ça. Ca m’inspire et l’inspiration, c’est important pour repartir sur une année pleine de nouvelles idées hihi.

 

 

La peur de se lancer

Avoir envie de se lancer, d’écrire et de partager.

Je me suis posée énormément de questions avant de commencer mon compte instagram et ensuite ce blog. D’ailleurs, au moment même où j’écris ces quelques lignes, le blog n’est pas encore créé. J’y réfléchis encore beaucoup. Mine de rien, ce n’est pas rien de lancer un blog. Si on se lance, il faut le faire à fond, et je compte bien m’y donner à fond. Je ne pense pas me mettre une fréquence mais je ne veux pas non plus que ce blog soit « à l’abandon » très longtemps.

Écrire son blog, ce n’est pas rien non plus car le regard des gens est toujours présent. Tu seras certainement parmi ceux qui se diront que « c’est chouette », ou de ceux qui se diront “pfff mais elle fait comme tout le monde”, ou encore “ce qu’elle écrit, ça ne veut rien dire”. Voilà, le jugement de l’autre me fait peur. Mais il ne faut pas s’arrêter à cela, il faut se lancer. Toujours se bloquer avec des “si” ou même des craintes ne nous amène à rien dans la vie, n’est-ce pas ? Après, je ne suis pas contre les avis qui me permettront d’avancer et d’évoluer sur ce blog.

J’ai envie de faire quelque chose de bien et de partager avec toi, qui est occupé de lire ce premier article.

J’ai surtout envie de vous partager un peu mes expériences que ce soit à l’université ou dans le sport ou encore quelques humeurs … Et surtout pas mal d’optimisme car j’adore ça. (Malheureusement, je ne suis pas une pro de la mode, je mets un peu ce que j’aime ahah. C’est un peu de la mode ça aussi non ?)

J’espère que tu seras de la partie avec moi dans cette aventure et que je pourrai t’emmener dans diverses émotions, moments, photos, couleurs, joies, … un peu de tout en fait.

À très bientôt !

41796190_461503707687314_3963182395233927168_n